1174/1178 results        

Filtrer par...

→ Texte libre

→ Syst. d’écriture

→ Palindrome

→ Technique magique

→ Protagonistes humains

→ Temporalité dans le rituel

→ Datation

→ Forme

→ Contexte archéologique

→ Lieu géographique

→ Entité divine

→ Fonction(s) du rituel

→ Matériau

→ Langue


Nom barbare (id: 1008)

Noms barbares: ⲑⲱⲍⲁⲉⲝⲁⲫⲁ / ⲑⲱⲍⲁⲝⲁⲫⲁ

Translittération: thōzaexapha / thōzaxapha

Syst. d’écriture: Copte

Palindrome: Non

Enoncé: ⲑⲱⲍⲁⲉⲝⲁⲫⲁ / ⲑⲱⲍⲁⲝⲁⲫⲁ

Chaîne barbare complète (id: 1002)

Chaîne barbare: ⲓⲉⲁⲁⲑⲓⲉ ⲑⲱⲍⲁⲉⲝⲁⲫⲁ ⲱⲍⲥⲁⲝⲧⲉ

Note: Liste des trois gardiens qui clôt la formule.

Citation (id: 1001)

Citation: ⲛⲁⲓ ⲛⲉ ⲛⲧⲁⲉ[ⲓ]ⲁ̣ⲍ̣ⲱⲓ ⲡⲣⲟⲃⲁⲗⲉ ⲙⲙⲟⲟⲩ ⲉⲃⲟⲗ ⲛⲧⲉⲣⲉ|ⲧϭⲟⲙ ⲙⲡⲁⲱⲧ ⲃⲟⲩⲃⲟⲩ ϩⲣⲁ ⲛϩⲏⲧϥ ⲁϥⲡⲣⲟⲃⲁⲗⲉ || ⲉⲃⲟⲗ ⲙⲙⲛⲧⲓⲃ ⲙⲡⲣⲟⲃ[ⲟ]ⲗ̣ⲏ̣ ⲉⲩⲛ ⲙⲛⲧⲓⲃ ⲛⲁ̣[ⲡ]ⲉ ϩ̣ⲛ | ⲧⲉⲡⲣⲟⲃⲟⲗⲏ ⲧⲉⲡⲣⲟⲃⲟⲗ ⲉⲡⲉⲣⲁⲛ ⲙⲙⲟⲟⲩ ⲛⲉ ⲙⲡⲙⲛⲧⲓⲃ | ⲉⲩⲛ ⲙⲛⲧⲓⲃ ϩⲛ ⲧⲟⲩⲉⲓ ⲧⲟⲩⲉⲓ ⲛⲛⲧⲁⲝⲓⲥ ⲉⲣⲉ ⲟⲩⲉⲓ ⲕⲱⲧⲉ | ⲉⲟⲩⲉⲓ ⲧⲙⲡⲥⲟⲡ̣ ⲉⲧⲉ ⲛⲁ ⲛ[ⲉ ⲛ]ⲉⲩⲣⲁⲛ ⲭⲱⲣⲓⲥ ⲛⲉⲩⲫ[ⲩ]ⲗⲁⲝ. | ⲡⲅ ⲙⲫⲩⲗⲁ[ⲝ ⲓ]ⲉⲁⲑⲁⲓⲉ ⲑⲱⲍⲉⲁⲝⲁⲫⲁ· ⲱⲍⲥⲁⲝⲧⲉ
______________________ⲓⲉⲓ̣____________________

Langue: Copte

Traduction: Ceux-ci sont ceux que Eiazōi a émanés quand le pouvoir de mon père a scintillé en lui. Il émana douze émanations ; il y a douze têtes dans chaque émanation, ce nom est celui des douze ; il y a douze dans chacun des rangs ; l’un entoure l’autre sans fin. Voici leurs noms, excepté leurs g[ar]diens ; les trois gardie[ns : i]eathaie thōzeaxapha ōzsaxte.
___________________________iei_____________________________

Contexte: Deuxième partie de la formule qui accompagne le schéma correspondant au 22e Ieou, Eiazōi ; cette partie est écrite à la gauche de la première partie de la formule. L’ensemble est à comprendre dans le cadre de la section rituelle portant sur la topographie céleste dont il est question en Schmidt 47.9-78.23 = Crégheur C1-C30 (Bruce 96, fol. 16r-44v).

Rituel (id: 101)

Titre: Topographie céleste - Ieou

Technique magique: Écrit

Observation sur la technique magique: La mise en page de la formule, de la liste des émanations de chaque Ieou et du schéma lui correspondant crée un espace iconographique « ritualisé ».

Protagonistes humains: Oui

Nom des protagonistes: Jésus

Fonction(s) du rituel: Topographie céleste

Description du rituel: La révélation que Jésus délivre à ses disciples concerne en particulier un rituel qui consiste en la mise en place du monde divin : Schmidt 47.9-78.23 = Crégheur C1-C30 (Bruce 96, fol. 16r-44v). Dans un premier temps (Schmidt 47.9-50.7 = Crégheur C1-C3= Bruce 96, fol. 16r-18v), il est question de l'émanation par le Père (de Jésus) du Ieou dieu de la vérité. Dans un second temps, il est question de l'émanation des autres Ieou, avec une introduction sur les trésors (Schmidt 50.8-51.5 = Crégheur C4.0a-C4.19 Bruce 96, fol.18r(?)-18v), puis l'énumération des vingt-huit Ieou (Schmidt 51.6-78.23 = Crégheur C4.0j-C30 = Bruce 96, fol.18v-44v). Le rituel est incomplet puisqu'il y aurait 60 ieous.
L'ensemble revêt un caractère rituel : l'énonciation des noms et l'organisation au sein d'un schéma donnent un caractère performatif à la révélation de Jésus, qui apparaît comme un maître et comme un ritualiste dont l'énonciation de la révélation permet à nouveau la mise en place du monde divin. De plus, l'énonciation des 28 Ieou, émanation de Ieou dieu de la vérité paraît être propédeutique aux rituels qui seront révélés ensuite par Jésus et qui, dans un futur proche, permettront aux disciples de remonter à travers les éons vers le dieu de la vérité, Ieou. La partie du rituel relative aux 28 Ieou est composée de 28 séquences rituelles identiques, chacune correspond à l'émanation d'un Ieou :
a) un schéma avec le nom du Jeû émané, une série de alpha, deux combinaisons alphabétiques, un charakterês ;
b) les trois gardiens et les douze émanations, en une ou deux listes ; 
c) un texte présentant les émanations du Jeû dont il est question, avec une nouvelle liste de gardiens.

Temporalité dans le rituel: Au milieu du rituel

Support (id: 101)

Nom complet: Codex Brucianus - Ieou

Nom d'usage: Codex Brucianus

Abréviation: Ieou

Matériau: Papyrus

Forme: Codex

Langue: Copte

Datation: IVe s. ap. J.-C.

Commentaire sur la datation: Seconde moitié du ive siècle ap. J.-C. : d’après Michel Tardieu, « Collections retrouvées avant 1945 », dans Michel Tardieu – Jean-Daniel Dubois, Introduction à la littérature gnostique, vol. I : Histoire du mot « gnostique » ; Instruments de travail ; collections retrouvées avant 1945 (Initiations au christianisme ancien), Paris, Cerf, p. 85.

Lieu de conservation (id: 102)

Nom: Bodleian Library

repositoryType: Library

URL: http://www.bodleian.ox.ac.uk/

Cote: Bruce 96

Lieu de découverte (id: 101)

Nom complet: Égypte

Nom actuel: Égypte

Type de lieu: Pays

Connaissance provenance: inconnue

Commentaire provenance: Ensemble de feuillets ramené par l’Écossais James Bruce de son voyage en Égypte (1768-1773). Selon Émile Amélineau (« Notice sur le papyrus gnostique Bruce, texte et traduction », Notices et extraits des manuscrits de la Bibliothèque nationale et autres bibliothèques, Paris, p. 70), Charles G. Woide aurait affirmé que Bruce l’aurait acheté vers 1769 à Thèbes. Michel Tardieu (« Collections retrouvées », p. 83) mentionne la date de 1773 et donne comme lieu Médinet Habou près de Thèbes.

Contexte archéologique: Aucun

Edition (support) (id: 103)

Référence: Schmidt, Carl - Macdermot, Violet, The Books of Jeu and the Untitled Text in the Bruce Codex (1978)

Titre: The Books of Jeu and the Untitled Text in the Bruce Codex

Auteur(s): Schmidt, Carl - Macdermot, Violet

Année: 1978

Editeur: Brill

Lieu de publication: Leiden

Nombre de pages: 345

Langue: Anglais

Mots clefs: Codex Brucianus, deux livres de Jeû, anonyme de Bruce

Note et commentaire: Ce volume est celui édité par Violet MacDermot en 1978. La traduction anglaise, faite d'après la traduction allemande de Carl Schmidt de 1892, est de Violet MacDermot. Le texte copte est celui édité par Carl Schmidt en 1905 dans la réédition effectuée par Walter Till en 1954.

Localisation dans l’édition: 72.18-24 / C24 (28)

Références bibliographiques (id: 103)

Réference: Van den Kerchove, Anna, « 1 Jeû 72 »

Type: Dissertation

Auteur(s): Van den Kerchove, Anna

Titre: « 1 Jeû 72 »

Langue: Français

Mots clefs: Bruce 96

Note: 1- ⲓ]ⲉⲁⲑⲁⲓⲉ : le théta est écrit au-dessus du premier alpha.
ⲑⲱⲍⲉⲁⲝⲁⲫⲁ : le epsilon est écrit au-dessus du zèta.
ⲱⲍⲥⲁⲝⲧⲉ : le tau est écrit au-dessus du xi.

2- La ligne horizontale et les trois lettres "iei" ont été placées par Carl Schmidt avec le 23e Ieou (73.1) ; dans le codex, elles se situent à la fin de la formule relative au 22e Ieou. Voir le document 1Ieou72.

3- Apparat critique :
18 ⲛⲧⲁⲉ[ⲓ]ⲁ̣ⲍ̣ⲱⲓ : ⲛⲧⲁⲉⲓⲁⲍⲱⲓ Schmidt || 20 ⲙⲡⲣⲟⲃ[ⲟ]ⲗ̣ⲏ̣ : ⲙⲡⲣⲟⲃⲟⲗⲏ Schmidt || 20-21 ⲛⲁ̣[ⲡ]ⲉ ϩ̣ⲛ ⲧⲉⲡⲣⲟⲃⲟⲗⲏ : ⲛⲁⲡⲉ ϩⲛ ⲧⲉⲡⲣⲟⲃⲟⲗ  Schmidt || 23 ⲧⲙⲡⲥⲟⲡ̣ : ⲧⲙⲡⲥⲟⲡ Schmidt || 23-24 ⲛⲉⲩⲫ[ⲩ]ⲗⲁⲝ. ⲡⲅ ⲙⲫⲩⲗⲁ[ⲝ ⲓ]ⲉⲁⲑⲁⲓⲉ : ⲛⲉⲩⲫⲩⲗⲁⲝ. ⲡⲅ ⲙⲫⲩⲗⲁⲝ ⲓⲉⲁⲑⲁⲓⲉ Schmidt || 73.1 ⲓⲉⲓ̣ : ⲑⲉⲧ̣ Crégheur

Hypothèse étmylogique: Il n'y en a aucune pour le moment.

Localisation dans l’édition: 72.24

Note: ⲑⲱⲍⲉⲁⲝⲁⲫⲁ : le epsilon est écrit au-dessus du zèta.

Interpretation: Il n’y aucune interprétation du nom pour le moment ni de la signification du fait d'écrire une lettre au-dessus d'une autre. Néanmoins, il semble que ce soit surtout la sonorité de ce nom qui importe et moins une signification sémantique. L’entité ainsi désignée n’existerait qu’au moment de l’énonciation de son nom.

Références bibliographiques (id: 103)

Réference: Van den Kerchove, Anna, « 1 Jeû 72 »

Type: Dissertation

Auteur(s): Van den Kerchove, Anna

Titre: « 1 Jeû 72 »

Langue: Français

Mots clefs: Bruce 96


 
ID  Mot de passe 

© 2013 EPHE / CNRS
Directeur du projet : Nicole Belayche et Jean-Daniel Dubois (École pratique des hautes études)
Gestion du projet et des données : Anna Van den Kerchove

Site réalisé par : Gérald Foliot avec webActors - Hébergé par la TGIR Huma-Num
Graphisme : Nicolás Troiano

Dernière mise à jour: Saturday 6 January 2018 (22:53) + - Rendu de la page en 0.028s